Burundi : inquiétudes persistantes et processus électoral controversé. Rapport d’observation de la gouvernance au cours de la période de juillet à novembre 2014

lundi 12 janvier 2015,par Jean Bosco Nzosaba

L’état des lieux de la gouvernance pour le second semestre de 2014 au Burundi est articulé sur cinq chapitres couvrant les domaines politique et administratif, démocratique, la sécurité, les droits de l’homme et les libertés, ainsi que les domaines économique et social. En matière politique et administrative, le rapport note une stabilité institutionnelle et un fonctionnement normal des institutions de manière générale. Cependant, même si quelques membres du Gouvernement ont été invités à répondre à des questions orales, il a été constaté que le Parlement ne contrôle pas suffisamment l’action gouvernementale et ne communique pas avec la population. En outre, les lois votées ne réservent pas une copie originale en KIRUNDI conformément à l’article 5 de la Constitution de la République du Burundi. Le Gouvernement a mené une intense activité diplomatique, particulièrement avec les déplacements du Président de la République et de ses deux vice-présidents à l’extérieur pays.
PDF - 474.2 ko

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)