Burundi/Iran : Vers le renforcement des relations d’amitié et de coopération bilatérale Featured

Rate this item
(0 votes)

Burundi/Iran : Vers le renforcement des relations d’amitié et de coopération bilatérale

 

Une délégation du ministère iranien des Affaires étrangères va séjourner au Burundi du 4 au 5 octobre prochain, pour une visite de travail destinée au renforcement des relations d’amitié et de coopération bilatérale, a indiqué lundi à l’Agence burundaise de presse (ABP), M. Ferdinand Bashikako, directeur général chargé des relations avec l’Afrique, l’Asie et l’Océanie au ministère burundais des Relations extérieures et de la Coopération internationale. Le Burundi et l’Iran ont établi leurs relations diplomatiques le 23 mars 1985, note-t-on.

 

Cette délégation, a précisé M. Bashikako, sera composée de quatre personnalités dont le directeur général et secrétaire au Bureau africain du ministère des Affaires étrangères de la République islamique d’Iran, Mehdi Aghaja’fari (chef de délégation), accompagné de l’ambassadeur d’Iran au Burundi avec résidence à Kampala (Ouganda), Seyed Morteza Mortazavi, d’un interprète et d’un desk officer. ″Dans cette perspective de renforcement de la coopération bilatérale Burundo-iranienne, la délégation iranienne se déplacera au Burundi particulièrement dans le cadre de la signature d’un protocole d’accord pour la création du comité politique et économique commun entre la République islamique d’Iran et la République du Burundi″, a-t-il révélé.

Au cœur de cette visite se trouve certes une volonté politique commune des deux pays pour renforcer et promouvoir la coopération bilatérale Burundo-iranienne dans tous les domaines intéressant les deux pays, a explicité M. Bashikako, avant d’ajouter que ce sera également une ″bonne opportunité″ pour examiner le suivi des accords de coopération signés le 10 avril 2013 à Téhéran (Iran) au cours de la visite officielle du chef d’Etat burundais, M. Pierre Nkurunziza. M. Bashikako a cité notamment l’accord général de coopération, l’accord commercial, l’accord sur la promotion et la protection des investissements ainsi que des mémorandums d’entente pour la coopération dans les domaines de l’agriculture, de la santé, de la formation technique et professionnelle ainsi que sur l’exemption de visas pour les personnalités titulaires de passeports diplomatiques et de service.

A ce jour, la coopération burundo-iranienne dans le secteur éducatif est déjà effective depuis 2015, a-t-il signalé, avant de préciser que chaque année, le Burundi bénéficie d’une dizaine de bourses universitaires. De même, a-t-il ajouté, dans le cadre du perfectionnement professionnel, des fonctionnaires burundais évoluant dans la carrière de l’enseignement des métiers, ont déjà bénéficié des formations de renforcement de capacités en Iran. Ce renforcement des capacités burundaises est aussi déjà effectif dans le domaine de la santé, a signalé M. Bashikako, en citant le cas des déplacements réguliers vers le Burundi d’un médecin dermatologue iranien pour soutenir l’expertise locale en ce qui concerne la lutte contre les ″maladies de la peau″.

A la question de savoir les entretiens inscrits à l’agenda de cette délégation iranienne, M. Bashikako a indiqué que celle-ci pourrait être reçue par des hautes autorités burundaises dont le ministre en charge des Relations Extérieures ou son représentant.

Source : ABP

 

Read 86 times Last modified on mardi, 03 octobre 2017 13:24

photos marquantes

etudia1.jpg

OAG

Un Collectifs d'OGNs Burundais engagés dans l'observation de l'action gouvernemental .

Plan du site

  • Accueil
  • Apropos de nous
  • Nouvelles
  • Activites
  • Etudes
  • Déclaration
  • Contact


  • Contact

    Siège social: Bujumbura - Burundi

    B.P: 3113 Bujumbura

    Tél: 22 21 8820

    Email:info@oag.bi

    site web:www.oag.bi