Rapport d’observation de la gouvernance au deuxième semestre 2010.

mardi 29 mars 2011,par Jean Bosco Nzosaba

BURUNDI : Les élections de 2010 et régression démocratique.

Le deuxième semestre de l’année 2010 a été caractérisé par un processus électoral biaisé. Sur le plan de la gouvernance politique, l’analyse de la situation a révélé que le Burundi était à la croisée des chemins en matière de démocratie. Alors que des signes montraient que le processus électoral pouvait être conduit dans la transparence et l’apaisement, les burundais ont été surpris par le retrait d’une grande partie des scrutins par les partis de l’opposition. Ces derniers, sur base des éléments glanés ici et là, ont contesté les résultats des élections communales, dans un premier temps, pour se retirer par après de la course des présidentielles, laissant ainsi le candidat Pierre NKURUNZIZA seul sur le terrain de la compétition électorale.

Word - 378.5 ko

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)