Burundi : situation économique à la veille de la célébration du 50ème anniversaire de l’indépendance

mercredi 4 juillet 2012,par Jean Bosco Nzosaba

Résumé exécutif.
  La situation économique actuelle n’est, certes, pas facilement comparable à celle prévalant il y a une cinquantaine d’années. Toutefois, à la veille de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance, il convient de jeter un regard sur les grands changements qui sont intervenus dans le domaine économique. La présente étude propose une analyse rétrospective de la situation économique du Burundi existant à la veille du cinquantenaire de l’indépendance et présente trois points importants : le cadre macroéconomique et l’état de la production, l’état de la gouvernance et du budget de l’Etat ainsi que la situation socio-économique portant sur l’accès aux services et du pouvoir d’achat des populations. Durant les années 60, la population se chiffre à 2,2 millions en 1960 ; elle est de 3,2 millions en 1965 soit des densités respectives de 86 et 123 habitants au km2. A ce moment, il apparaît des progrès substantiels à tous les niveaux. La dépendance au café est perceptible avec 80% des recettes d’exportations mais en général la balance des paiements est excédentaire dès 1969 et la production du café atteint les 20 mille T en 1970 tandis que la production de coton graines est de 8,7 mille T et celle de coton-fibres 3,2 mille T ; le thé est à peine à 147 T tandis que pour le riz la production 7,5 mille T. Au niveau de l’élevage et de la pêche, la production est également en augmentation avec des effectifs de porcins chiffrés à plus de 20 mille têtes, les bovins à 683 mille têtes en 1970 et les caprins à 489 mille. Quant à la pêche, elle a augmenté de manière sensible entre 1962 et 1970, celle artisanale était de 1 mille T et a donné 3,7mille T dès 1970, la pêche coutumière a donné 3,9 mille T puis 4 mille T sur la même période. Au niveau de l’industrie, les industries extractives, celles manufacturières, la production de l’eau et de l’électricité sont toutes encore au début de leur exploitation. Les industries extractives concernent essentiellement du bastnaésite (300 T en 1970) et du cassitérite (65T en 1970). Les industries
PDF - 924.9 ko

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)