EAC : le Burundi assurera le rôle de rapporteur en 2013

jeudi 16 août 2012,par Jean Bosco Nzosaba

Le président de la République du Burundi, M. Pierre Nkurunziza a révélé aux participants de la retraite gouvernementale tenue mardi à Rutana (est) que le Burundi va assurer le rôle de rapporteur de la Communauté de l’Afrique de l’est (EAC) depuis novembre prochain jusqu’à la fin de l’année prochaine, une tâche que le pays s’apprête à s’acquitter avec succès. « Notre souhait est que cette retraite soit une occasion de sensibiliser les participants sur la nouvelle réalité communautaire et la responsabilité du Burundi en sa qualité de pays qui va, avec succès sans doute, assurer le rôle de rapporteur de la Communauté est-africaine pour la période allant de novembre 2012 à novembre 2013 », a affirmé le président Nkurunziza. A part cette retraite, le pays est en train de consentir des efforts afin de résoudre le défi de langue de travail, l’anglais, qui sera utilisé dans la rédaction des rapports de l’EAC. Un laboratoire de langues a déjà démarré afin d’apprendre cette langue aux Burundais qui le veulent, et plus principalement ceux qui seront appelés à rédiger les rapports de l’EAC.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)