Lancement officiel des travaux de construction de la dorsale nationale A de la fibre optique à Ngozi

lundi 20 août 2012,par Jean Bosco Nzosaba

Le premier vice-président de la République, M. Térence Sinunguruza a procédé, le 17 août dernier, au lancement officiel des travaux de construction de la dorsale nationale A de la fibre optique, Réseau BBS, cérémonies qui se sont déroulées dans la localité dite Masanganzira en province de Ngozi (nord du Burundi). Le choix de Masanganzira a été symbolique du fait qu’il est le carrefour de la rencontre des cibles reliant les provinces de Ngozi, Kirundo, Muyinga, selon les orateurs du jour, le premier vice-président, le ministre ayant en charge les télécommunications, le responsable du réseau BBS. Ils ont mis l’accent sur l’importance du développement, grâce à ce projet d’une communication facile et à bon prix, aussi bien au niveau national, régional qu’international, en invitant le public à profiter au maximum de ces nouveaux acquis. Comme cela avait été sollicité, notamment par le représentant de BBS, le premier vice-président a assuré que le gouvernement continuera à soutenir ce programme. D’une part, parce qu’il devrait permettre de rattraper le retard accusé en la matière par le Burundi sur les autres pays de la sous-région, d’autre part parce que le Burundi n’accepterait pas de rester à la traîne des pays du monde entier en ce domaine. Et justement parce que les travaux se trouvent en retard, il a exhorté les responsables de la gestion directe et indirecte de ces travaux à plus de dynamisme pour qu’on puisse procéder à l’inauguration partielle du projet au moins en décembre de cette année. Il a indiqué que l’investissement privé et la coopération internationale restaient nécessaires pour le développement de ce secteur. Il a remercié tous ceux qui s’investissent dans l’exécution de ce programme auxquels il a assuré de tout l’appui du gouvernement. Surtout qu’en plus de divers avantages attendus comme les nouvelles connaissances, l’augmentation d’emplois, le réseau de quelque 1250 kilomètres va relier entre eux les chefs-lieux des provinces comme des communes du pays, a-t-il été souligné. Tous les orateurs ont invité tout un chacun, les administratifs à la base en tête, à assurer la protection de l’œuvre à laquelle d’importants moyens ont été consacrés.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)