Ouverture solennelle de la session parlementaire ordinaire d’octobre 2012

mardi 2 octobre 2012,par Jean Bosco Nzosaba

La session parlementaire ordinaire d’octobre 2012 a été solennellement ouverte lundi soir à Bujumbura par le président de l’Assemblée nationale, M. Pie Ntavyohanyuma. Dans son discours de circonstance, M. Ntavyohanyuma a indiqué que cette session parlementaire sera consacrée spécialement à l’analyse de la loi budgétaire pour l’exercice 2013. Au niveau du vote des lois, il a révélé que l’ordre du jour envoyé par le gouvernement pour cette session comprend une douzaine de projets de lois. Parmi ces projets de loi, on peut citer notamment le projet de loi portant modification de certaines dispositions de la loi n°1/025 du 27 novembre 2003 régissant la presse au Burundi. Afin que l’Etat du Burundi soit doté de moyens de fonctionnement pour l’année prochaine, le président de l’assemblée nationale a demandé au gouvernement d’envoyer aux députés le projet de loi des finances dans des délais rapides pour pouvoir bien l’analyser avant son adoption. Au sujet de la mise en place de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le président de l’assemblée nationale a émis l’espoir que le délai supplémentaire accordé à l’équipe sortante, soit une bonne opportunité pour consolider les consultations entre partenaires politiques, afin d’aboutir à un consensus « parfait » sur la mise en place de cette institution fondamentale dans le pilotage d’un processus électoral. Il a profité de cette opportunité pour plaider auprès des partenaires au développement du Burundi pour qu’ils apportent tous des appuis nécessaires au financement du deuxième Cadre stratégique de croissance et de lutte contre la pauvreté (CSLP II) pour lequel l’enveloppe globale est évaluée à 2,1 milliards de dollars américains. La même session du Sénat a également été ouverte par son président, M. Gabriel Ntisezerana.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)