Kirundo : un magistrat du tribunal de grande instance arrêté pour une affaire de corruption.

mercredi 9 janvier 2013,par Jean Bosco Nzosaba

Le parquet général près la cour anti-corruption de Bujumbura a arrêté mardi, le 8 janvier 2013, à Kirundo, un magistrat du tribunal de grande instance dans cette circonscription judiciaire. Il est accroché par une affaire de corruption. En même temps que l’intermédiaire. Anatole Bigiriwuhiriwe, magistrat a en effet demandé un pot-de-vin à un détenu préventif de la maison d’arrêt de Ngozi avant son élargissement, a-t-on appris de source judiciaire sur place. Il a été surpris par le juge président dudit tribunal et le commissaire provincial de la police après avoir empoché une somme de 100.000 Fbu remis par le frère du détenu à un intermédiaire. Le remettant avait pris soin de faire une copie de tous les billets avant de donner l’argent à la personne qui jouait l’intermédiaire, souligne-t-on. Tous les billets sortis de la poche du magistrat correspondaient aux copies exhibées par le remettant, ajoute toujours la même source. Après une courte audition, les deux hommes ont été conduits à Bujumbura, précise-t-on. M. Bigiriwuhiriwe avait exigé cet argent à Gérard Bibonimana, actuellement détenu préventivement à la prison de Ngozi, comme une condition de sa libération. Ce dernier était accusé d’avoir lancé une grenade mais les charges contre lui ne suffisaient pas pour rester en détention d’où le tribunal avait pris la décision de le libérer, indique-t-on toujours de source judiciaire. Ce magistrat est le deuxième arrêté pour s’être rendu coupable de la corruption en l’espace d’un mois. Un autre magistrat du parquet de Muyinga avait été mis en prison en décembre dernier pour le même motif.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)