Drôle d’escroquerie à Makamba

mardi 19 février 2013,par Jean Bosco Nzosaba

Le tribunal de Grande instance de Makamba (sud) a condamné samedi, un enseignant du lycée communal de Kibago à une peine de deux ans de prison. M. Nestor Ndikuriyo est poursuivi pour deux fautes commises vendredi le 8 février 2013. L’une est relative à une escroquerie. Il a indûment perçu un montant de 40.000 FBu des mains d’un certain Eric Saïdi. Ce dernier allait verser cette somme au tribunal de Kibago au profit d’un certain Nyabenda qui venait de gagner un procès qui les opposait. M. Ndikuriyo a empoché le montant après avoir fait croire à Saïdi qu’il est le juge président du tribunal de Kibago. En contrepartie, Saïdi a exigé un écrit attestant que l’argent a été réellement versé. Ndikuriyo a écrit à la main un accusé de réception en bas duquel il a signé sous un nom d’un juge du tribunal de résidence de Kibago. La deuxième faute est liée à l’usurpation des fonctions publiques pour s’être passé pour un juge président d’un tribunal alors qu’il est enseignant. Le substitut du procureur de la République à Makamba a requis pour ces deux fautes une peine de huit ans de prison. Face à toutes ces accusations, ce diplômé de l’école d’art de Gitega (centre) a reconnu les faits lui reprochés, arguant par la suite qu’il souffre depuis un certain temps de troubles mentaux. Après délibération, le tribunal de Grande instance de Makamba a infligé à l’enseignant une peine de deux ans de prison dont six mois pour l’escroquerie, un an et six mois pour usurpation des fonctions publiques et une amende de 50.000 FBu.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)