Filière café : cerise de la controverse

jeudi 21 mars 2013,par Jean Bosco Nzosaba

Les Sociétés de gestion des stations de lavage du café (SOGESTALs) doivent verser aux caféiculteurs une somme de plus de 2 milliards 400 millions de FBU en guise de supplément qui est déterminé chaque fois à la fin de la campagne café, afin d’honorer les 72% qui doivent revenir aux caféiculteurs après la vente du café. C’est la décision que l’Agence de régulation de la filière café (ARFIC) vient de prendre suite à un conflit qui oppose les producteurs et ces sociétés qui se sont désistées à honorer cet engagement, arguant que le secteur du café est désormais libéralisé et que les SOGESTALs comme toute société privée, ne sont plus obligés d’honorer les 72% du produit de la vente global du café. Dans une conférence de presse animée mercredi par le président de la Confédération nationale des associations des caféiculteurs du Burundi (CNAC), M. Joseph Ntirabampa, les 72% sont un acquis octroyé par le chef de l’Etat depuis mai 2007 afin de motiver les caféiculteurs. Le chef de l’Etat a annoncé à cette même occasion que les 28% restants devraient être partagés par le reste des intervenants dans la filière. M. Ntirabampa a souligné que depuis la campagne café 2006-2007, les 72% des recettes de la vente du café ont toujours été versés aux caféiculteurs après des conventions signées entre les caféiculteurs et les SOGESTALs à travers lesquelles, ces deux intervenants faisaient appel au consortium des banques pour qu’ils puissent rassembler des fonds à payer, comme une avance aux caféiculteurs afin de leur payer le supplément à la fin de la campagne pour arriver à totaliser les 72%. Pour cette campagne 2011-2012, le prix octroyé en guise d’avance a été de 630 FBu le kilo de café cerise, mais actuellement, le supplément n’est pas encore versé suite au désistement des SOGESTALs qui, d’ après M. Ntirabampa, ont suivi le mauvais exemple de la société Webcor appartenant à un privé d’origine suisse qui a refusé de payer le supplément aux caféiculteurs pendant la campagne précédente. Le président de la CNAC a indiqué qu’il compte porter plaintes devant la justice si les SOGESTALs et la société Webcor ne versent pas le supplément aux caféiculteurs.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)