Le climat des affaires s’assainit davantage

mercredi 15 mai 2013,par Jean Bosco Nzosaba

Le deuxième vice-président de la République du Burundi et président du comité décisionnel de réforme du Doing Business, Gervais Rufyikiri, a rehaussé mardi de sa présence une séance de présentation du ‘’rapport Doing Business 2014 pour le Burundi’’ qui met en exergue les progrès déjà accomplis pour améliorer l’environnement des affaires au Burundi. Dans son mot de circonstance, M. Rufyikiri s’est dit heureux de constater que le rapport Doing Business 2014 expose les travaux accomplis sur neuf indicateurs dont un nouvel indicateur « accès au crédit » en processus de réforme. Il a cité la création d’entreprises, l’obtention des permis de construire, le raccordement à l’électricité, le transfert de propriété, l’accès au crédit, la protection des investisseurs, le paiement des taxes et impôts, le commerce transfrontalier et la résolution de l’insolvabilité. M. Rufyikiri a précisé qu’à l’heure actuelle, les réformes déjà réalisées ont permis la mise en place des guichets uniques pour la création d’entreprise, l’octroi du permis de construire, le transfert de propriété et le raccordement à l’électricité moyenne tension. L’amélioration du climat des affaires au Burundi, a-t-il ajouté, a été marquée par une nette augmentation des entreprises créées car, a-t-on signalé, de juin 2012 à mai 2013, 200 nouvelles entreprises ont vu le jour. Il a souligné que la mise en application effective des réformes réalisées demeure une grande priorité et doit se traduire par un impact direct et positif pour une croissance économique durable du pays.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)