La France préoccupée par la promulgation de la nouvelle loi sur la presse au Burundi

lundi 10 juin 2013,par Jean Bosco Nzosaba

Le porte-parole du Quai d’Orsay a déclaré vendredi que la France fait part de sa préoccupation à la suite de la promulgation par les autorités burundaises d’une loi sur la presse non conforme aux engagements internationaux du Burundi, et notamment au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, a-t-on appris de African Press Organization (APO). Nous appelons les autorités burundaises à respecter la liberté de la presse et les engagements pris lors de la conférence des partenaires du développement du Burundi à Genève, a-t-elle ajouté citant le porte-parole. Le porte-parole du Quai d’Orsay a fait savoir que la France rappelle son attachement à l’importance du rôle des médias dans la gouvernance démocratique. Ce principe est inscrit dans le document-cadre signé par la France et le Burundi à l’occasion de la visite à Paris du président Nkurunziza en mars 2013, a-t-il souligné cité par APO.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)