Lancement officiel du programme d’éducation et de formation patriotique

mercredi 7 août 2013,par Jean Bosco Nzosaba

Le président de la République du Burundi, M. Pierre Nkurunziza a procédé ce mardi 6 août, à l’hôtel Tropitel de Gitega (centre), au lancement officiel du programme d’éducation et de formation patriotique. Dans son discours de circonstance, M. Nkurunziza a indiqué que ce programme vise à ce que la population burundaise renoue avec les valeurs positives traditionnelles qui ont caractérisé le pays, citant entre autres le respect de Dieu, l’honnêteté, la probité, l’équité, l’hospitalité et l’intégrité. Ces valeurs se déprécient de plus en plus pour laisser la place aux valeurs culturelles étrangères, a-t-il déploré, avant de préciser que ce programme concerne tous les Burundais en général et la jeunesse en particulier. A cette occasion, le président Nkurunziza a annoncé qu’il s’engage désormais à mener un combat acharné contre les lieux de rassemblement des jeunes dans les quartiers ou collines. « Ces lieux sont la source de beaucoup de maux qui s’observent actuellement à pas mal de jeunes, tels que la consommation des stupéfiants, le viol, le vol, la débauche, l’oisiveté et l’abandon scolaire », a expliqué le chef de l’Etat. La jeunesse burundaise doit aussi renouer avec la littérature traditionnelle qui était riche d’enseignement tant sur le plan moral qu’intellectuel, a-t-il interpellé, ajoutant que la population adulte doit, à son tour, se garder d’utiliser des écarts de langage du fait qu’à la longue, ils suscitent la dépravation des mœurs. Dans sa vision, le pays doit être caractérisé par des gens intègres. Il a présenté à l’assistance les membres du comité de pilotage dudit programme et leur a souhaité plein succès dans leurs activités. Auparavant, le directeur général de l’’administration du territoire avait exposé une leçon inaugurale de ce programme. Les cérémonies de lancement officiel de celui-ci ont vu la participation des hautes personnalités du pays, notamment les parlementaires, les membres du gouvernement, les ambassadeurs accrédités dans le pays, les gouverneurs de province, les hauts cadres militaires et policiers, ainsi que les représentants des organisations de la société civile

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)