Vulgarisation de la Stratégie nationale de sécurité

mardi 20 août 2013,par Jean Bosco Nzosaba

Le premier vice-président de la République du Burundi, M. Térence Sinunguruza a procédé mardi à l’hôtel Royal Palace, au lancement de la vulgarisation de la Stratégie nationale de sécurité. Dans son allocution de circonstance, il a indiqué que la sécurité du pays est la première priorité du gouvernement car, sans elle, rien n’est possible. L’élaboration de la Stratégie nationale de sécurité s’est basée sur toutes les menaces de la sécurité nationale, a-t-il dit. Ses objectifs sont d’assurer l’intégrité territoriale et la souveraineté du pays, la protection de la population, sans oublier d’assurer la sécurité des institutions républicaines. Pour le premier vice-président de la République, la Stratégie nationale de sécurité est globale et inclusive. Elle a pris en compte toutes les menaces du domaine politique, économique, social et environnemental (les menaces liées à la sécurité alimentaire, énergétique, de la démocratie, des droits de l’homme, des aléas naturels et autres). Face à ces menaces, a précisé M. Sinunguruza, les réponses doivent être cohérentes et une synergie des efforts des acteurs étatiques et non étatiques s’imposent. M. Sinunguruza a demandé aux secrétaires permanents des ministères de la Sécurité publique et de l’Intérieur de s’approprier du contenu de la stratégie et d’organiser une campagne de vulgarisation et de sa mise en oeuvre, afin que chaque citoyen puisse connaître ce qu’il doit faire pour préserver sa sécurité et celle des autres. Au moment où le renouvellement des institutions est proche, la sécurité doit être bien assurée pour que cette activité primordiale se déroule dans la quiétude, a signalé M. Sinunguruza. Pour lui, la vision de la Stratégie nationale de sécurité présente l’image d’un Etat indépendant, souverain, paisible et prospère, bénéficiant des institutions démocratiques stables et performantes, assurant le bien-être de la population, le respect des droits humains, jouant un rôle moteur dans le développement au niveau nationale et contribuant à la paix en Afrique et dans le monde.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)