Les fameux tambours au patrimoine de l’humanité ?

vendredi 20 septembre 2013,par Jean Bosco Nzosaba

Le ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Culture a déjà procédé à la première étape du projet de soumission du tambour du Burundi (Ingoma) à l’UNESCO, comme étant un patrimoine de l’humanité, a souligné, le 20 septembre 2013, Jean Marie Rugerinyange, directeur général de la Culture. Le premier document pour la forme, a-t-il dit, a été soumis à l’UNESCO et la suite fait ses premières observations et recommandations. M. Rugerinyange a relevé que les rectifications qui en découleront seront soumises à l’UNESCO pour rectification ou approbation au plus tard le 7 novembre 2013. Les questions de fond qui concernent les aspects techniques seront discutées plus tard, car le processus est assez long selon toujours les propos du directeur général de la Culture. Au cours du bilan du premier semestre 2013, le ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture avait annoncé qu’il allait œuvrer dans le sens de la promotion de la culture nationale, que des études nécessaires avaient été identifiées et que les cadres de ce ministère avaient été formés pour la préparation des propositions à soumettre à l’UNESCO.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)