Burundi : rapport d’observation de la gouvernance au premier semestre 2013

vendredi 20 septembre 2013,par Jean Bosco Nzosaba

Résumé exécutif

L’analyse de la situation de la gouvernance au premier semestre 2013 montre que la situation a connu des avancées mais aussi des reculs. Le présent rapport décrit la situation en quatre chapitres.

Le premier chapitre traite de la gouvernance politique et administrative. Il est subdivisé en deux sous-chapitres, le premier sur la Gouvernance politique et le deuxième sur la gouvernance administrative.

  Le premier sous chapitre développe les aspects liés au fonctionnement des institutions, à (le Parlement, l’exécutif et le secteur judiciaire). Durant le premier semestre 2013, les institutions on connu une stabilité aussi bien dans la composition que dans le fonctionnement. Cependant, le Parlement n’a pas pleinement joué son rôle de contrôle de l’action gouvernementale. Le rapport revient aussi la diplomatie et sur les pourparlers entre les acteurs politiques. Ces derniers ont abouti à la formulation d’une feuille de route et d’une série de propositions d’amendements du code électoral en prévision des élections de 2015. Le même sous-chapitre revient sur une réforme constitutionnelle envisagée et sur la cohabitation des partis politiques qui est entachée d’intolérance.

Word - 461 ko

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)