8ème session ordinaire du comité exécutif du Forum des parlementaires de la CIRGL

mardi 12 novembre 2013,par Jean Bosco Nzosaba

Les délégations des parlements de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) sont depuis lundi à Bujumbura, pour des travaux de trois jours. Il s’agit de la 8ème session ordinaire du comité exécutif du Forum des parlementaires de la CIRGL et de la 4ème session ordinaire de l’Assemblée plénière qui sera ouverte mardi. Tous les parlements étaient représentés sauf ceux de la Tanzanie et de l’Angola qui étaient encore attendus. Ce Forum sert de cadre de dialogue, d’échange d’expériences et de règlement des conflits pour les parlements des pays membres de la CIRGL. Selon le président en exercice du comité exécutif dudit forum, M. Jean Pierre Lola Kisanga du Sénat de la République démocratique du Congo (RDC), le Forum doit veiller sur l’implication des parlements nationaux dans l’évaluation et le suivi de la mise en oeuvre du Pacte sur la sécurité, la stabilité et le développement de la région des Grands Lacs et aide à la résolution des conflits pouvant surgir au sein des états ou entre les Etats membres de la CIRGL. Il a souligné que ce Forum lutte pour la stabilité de la région au niveau politique, sécuritaire, économique, et au niveau de la création d’emploi pour les jeunes. Pour ce sénateur congolais, le Forum des parlementaires de la CIRGL peut être utile pour la République du Soudan. Il a dit que ce Forum peut envisager de prendre des initiatives sur le plan gouvernemental et parlementaire pour encourager le gouvernement et les mouvements rebelles soudanais à ouvrir et à poursuivre des négociations politiques inclusives, en vue de trouver une solution politique globale à tous les conflits et d’instaurer la paix, la sécurité et la stabilité au Soudan et dans la région des Grands Lacs. Il a souligné par ailleurs que le Forum a l’obligation de soutenir les efforts de l’ONU, de l’Union africaine et de la communauté internationale pour aider le Soudan à rétablir la paix. Concernant le Soudan du Sud, dernier né de cette organisation, M. Lolo Kisanga a invité le Forum à encourager les gouvernements soudanais et Sud Soudanais à poursuivre le dialogue permanent et à faire appliquer tous les accords conclus dans l’intérêt de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans leurs pays respectifs et dans la région des Grands Lacs. Quant à la République Centrafricaine, le Forum doit prendre des mesures allant dans le sens d’aider ce pays à appliquer les dispositions de l’accord de sortie de la crise, conclus à Libreville le 11 janvier 2013 et les recommandations adoptées à N’Djamena le 3 mai 2013. Ce Forum doit par ailleurs tabler sur le cas de la RDC. Des mesures urgentes sont nécessaires pour appliquer de bonne foi l’accord-cadre d’Addis-Abeba du 24 février 2013 et la résolution 2098 du 28 mars 2013 du Conseil de sécurité des Nations Unies, seul cadre valable pour parvenir à l’instauration de la paix, de la sécurité et de la stabilité en RDC et dans la région des Grands Lacs.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)