Cap sur la réforme de l’administration publique

mercredi 4 décembre 2013,par Jean Bosco Nzosaba

La vision du Programme national de réforme de l’administration publique (PNRA) est de bâtir une administration publique qualifiée, performante, responsable et orientée vers l’intérêt général et le service au citoyen, a précisé M. Plotâmes Hakizimana lors de l’atelier gouvernemental d’échange sur la coordination interministérielle pour une bonne cohésion gouvernementale de ce lundi. Dans son exposé sur le diagnostic et l’état des lieux du PNRA, il a révélé aux participants les axes d’intervention du PNRA à savoir la restauration de la capacité de direction et de conception du gouvernement burundais, la restauration des principes de gestion des agents publics autour des valeurs d’équité, de transparence et de performance, la mise de la performance de l’administration publique au service des citoyens ainsi que la création du développement des technologies de l’information et de la communication dans l’administration. D’après lui, l’examen du cadre juridique et de la pratique de la direction du travail gouvernemental fait apparaître les points forts notamment une répartition assez claire des missions entre les vices présidences d’une part, et entre les vices présidences et la présidence de la République d’autre part ; une organisation cohérente de ces entités avec des missions bien décrétées et de nature à assurer une circulation convenable de l’information, de même que l’existence d’une structure de travail logistique qui devrait assurer la qualité des normes, a-t-il indiqué. Des points faibles ont été également soulevés, notamment le cadre légal qui précise et détaille les structures mais qui est muet sur les procédures qu’elles doivent mettre en oeuvre ; l’absence de culture et de mécanismes de coordination informels comme la tenue régulière de réunions des cadres de haut niveau, qu’ils soient politiques ou techniques, a-t-il ajouté.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)