Campagnes de sensibilisation sur la politique nationale de protection sociale.

mardi 7 janvier 2014,par Jean Bosco Nzosaba

La Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale a organisé, du 16 au 24 Décembre 2013, une tournée de sensibilisation de la population sur la Politique Nationale de la Protection Sociale(PNPS). Cinq provinces étaient concernées à savoir Bubanza, Cibitoke, Muramvya, Makamba et Mwaro. La Ministre a exhorté tout un chacun à adhérer massivement aux « Mutuelles de santé » qui, comme on sait, sont très bénéfiques en ce qui concerne l’accès aux soins de santé. En effet, outre que les Mutuelles de Santé permettent à la population de se faire soigner, elles permettent aussi aux membres adhérents/ayants-droits de bénéficier de petits crédits sans intérêt, ou à un intérêt dérisoire (1%). D’autres Mutuelles octroient aux membres du petit bétail au début de l’adhésion, ce qui fait que les bénéficiaires sont en mesure de payer encore une fois leur cotisation, en vendant une des chèvres qui se sont déjà multipliées après une année. Les Mutuelles de Santé ont conclu des conventions avec différents hôpitaux et autres Centres de santé du pays et s’acquittent convenablement de leurs factures, ce qui permet à leurs membres de bénéficier de soins santé de qualité. Il est ainsi demandé à tous ceux qui ont a une activité génératrice de revenus d’y adhérer massivement. Ce vibrant appel est particulièrement lancé aux commerçants, menuisiers, membres des coopératives, taximen, taxi-motos, fabricants de briques, caféiculteurs, riziculteurs, et d’autres métiers du secteur informel. Ces derniers peuvent assurer des soins de santé à leurs familles car pouvant se procurer facilement le montant se situant entre douze mille francs Burundais (12.000 Fbu) et quinze mille francs Burundais (15.000fbu) pour faire soigner tous les membres de leurs familles annuellement. Reste à signaler que ceux qui ne peuvent pas se payer l’adhésion à ces mutuelles se rabattent sur la CAM. C’est ainsi que la Ministre a souligné que l’Etat continuera à octroyer la CAM à tous ceux qui en auront besoin aussi longtemps qu’ils n’auront pas encore pu ou compris l’intérêt d’adhérer aux « Mutuelles de santé », ou ceux qui n’ont pas une telle structure dans leur environnement. A cet effet, un appel est également lancé aux Grandes Organisations de Mutuelles de santé de s’installer dans toutes les provinces. Comme pour montrer que la CAM reste très importante comme stratégie de faire soigner le plus grand nombre de gens dans notre pays, au moment où les Mutuelles de santé ne sont pas présentes partout, dans toutes les communes, Madame la Ministre de la Fonction Publique a distribué 200 « CAM » par province aux vulnérables ; et au total deux mille quatre cent familles (2400) ménages ont déjà bénéficié de la « CAM » par le MFPTSS, et sept (7) provinces restantes auront leur tour incessamment.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)