Appui aux commerçants victimes de l’incendie du marché central de Bujumbura

jeudi 16 janvier 2014,par Jean Bosco Nzosaba

L’ambassadeur de France au Burundi, M. Gerrit Van Rossum a lancé officiellement, le 15 janvier à Bujumbura, un projet d’appui aux commerçants victimes de l’incendie du marché central de Bujumbura exécuté en partenariat avec la Chambre fédérale de commerce et de l’industrie du Burundi (CFCIB). M. Rossum a précisé au cours de cette cérémonie qui avait été rehaussée par la présence du ministre ayant le Commerce dans ses attributions, Mme Victoire Ndikumana, que cet appui que l’ambassade de France au Burundi a donné s’élève à 75.000 euros, soit 150.000.000 FBu pour la création d’un fonds de garantie destiné à permettre un accès aux crédits à un plus grand nombre de commerçants affectés par l’incendie, avec un capital de 500.000 FBu à 2.000.000 FBU. Il a également rappelé que le marché central de Bujumbura, parti en fumée le 27 janvier 2013, avait été construit en 1993 grâce à un appui de la France. Par ailleurs, M. Econie Nijimbere, président de la CFCIB a fait remarquer que les Brasseries et Limonaderies du Burundi (BRARUDI) avaient déjà remis à la CFCIB, un montant de 30.000.000 de FBu pour appuyer les commerçants sinistrés du marché de Bujumbura, dont le capital était d’au moins 100.000 FBu. D’autres initiatives ont été entreprises par le gouvernement du Burundi en vue de faire face aux dégâts sur les plans économique, financier et humain, a-t-il signalé.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)