La part du FONIC dans la construction des infrastructures communales en 2013

mardi 28 janvier 2014,par Jean Bosco Nzosaba

Les performances du Fonds national d’investissement communal (FONIC) dans la construction des infrastructures communales sont à saluer, apprend-on lundi du ministre burundais du Développement communal, M. Jean-Claude Ndihokubwayo. Il précise qu’au cours de l’année passée, le FONIC a appuyé la construction de 826 classes dans 697 écoles fondamentales. Cependant, fait-il remarquer, à cause de la lenteur et du manque d’expériences des communes dans la passation des marchés publics, 77 classes qui devaient être construites l’année passé pour appuyer la construction des écoles fondamentales, ne l’ont été faute de contribution des communes. Le ministre Ndihokubwayo se dit satisfait de constater qu’au cours de l’année 2013, un budget de 5.500.000.000 FBu a été alloué à la construction des écoles fondamentales par le gouvernement. Ainsi, a-t-il noté, le FONIC a mis à la disposition de chaque commune un montant forfaitaire de 40.958.579 FBu représentant 7.427.579 FBu pour le paiement de la main-d’œuvre, 6.776.000 FBu pour l’achat du ciment, 9.625.000 FBu pour l’achat des tôles, 1.050.000 FBu pour l’achat des portes, 6.300.000 FBu pour l’achat des fenêtres et 9.780.000 FBu pour l’achat des bancs-pupitres. Au total, a-t-il ajouté, le marché attribué portait sur la fourniture aux écoles fondamentales de 31.128 sacs de ciment, 49.655 tôles, 903 portes, 4.515 fenêtres, 42.150 bancs pupitres et 1.100 tubes pour la charpente des écoles fondamentales.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)