ASF désigne un avocat du barreau de Genève pour la défense de Pierre Claver Mbonimpa

jeudi 14 août 2014,par Jean Bosco Nzosaba

Avocat sans frontières (ASF) a désigné Me Damien Chervaz, avocat au barreau de Genève, pour appuyer la défense de Pierre Claver Mbonimpa, président de l’Association burundaise pour la protection des droits humains et des personnes détenues (APROD.H) et détenu à la prison de Mpimba depuis un peu plus de deux mois, a-t-on appris jeudi lors d’une conférence de presse animée par sa défense. Me Chervaz a indiqué qu’il est venu effectuer une mission d’une semaine pour faire connaissance avec ses confrères, faire connaissance du dossier de M. Mbonimpa ainsi que ses détails. Il a exprimé ses préoccupations quant à certains points de ce dossier, notamment l’évolution de l’état de santé du détenu, rappelant que l’APRODH a saisi mercredi la Commission nationale indépendante des droits de l’homme (CNIDH) à cet effet. Le non respect des procédures élémentaires le préoccupe aussi d’autant plus que trois mois après, une copie du dossier n’est pas encore remise à la défense de M. Mbonimpa pour lui permettre de bien préparer sa défense, a-t-il fait savoir, précisant qu’il a lui-même demandé une copie pour qu’il puisse aller l’étudier à Genève, mais qu’il attend encore la réponse. Selon le même avocat, l’accusation s’est focalisée sur une seule photo sur cinq présentées par le président de l’APRODH. Il a ajouté que pour qu’un procès soit équitable et régulier, la justice doit permettre aux témoins de venir témoigner librement, ce qui n’est pas le cas pour l’affaire Mbonimpa, parce qu’ils ont peur pour leur sécurité.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)