Rapport d’activités des partis politiques agréés durant le mois d’août 2014

mardi 2 septembre 2014,par Jean Bosco Nzosaba

L’assistant du ministre de l’Intérieur, M. Térence Ntahiraja a présenté lundi, le rapport d’activités des partis politiques agréés au Burundi durant le mois d’août 2014. Sur environ 43 partis politiques agréés au Burundi, a-t-il précisé, seuls 17 ont réalisé chacun au moins une activité, et sur les 129 communes qui composent le Burundi, au moins 104 ont pu héberger chacune, au moins une activité d’un parti politique, a-t-il indiqué. Le rapport explique que parmi les 17 formations politiques qui ont réalisé chacune au moins une activité durant le mois d’août, le parti CNDD-FDD a pu organiser au moins 393 réunions dans 12 provinces, suivi par le parti MSD qui a pu organiser 38 réunions dans 12 provinces. M. Ntahiraja a ajouté que le parti Sahwanya-FRODEBU a pu organiser au moins 30 réunions dans 11 provinces ; le parti FNL au moins 28 réunions dans neuf provinces ; le parti MRC-Rurenzangemero au moins 24 réunions dans quatre provinces ; le parti UPRONA au moins 21 réunions dans 16 provinces du pays ; le parti Sahwanya-FRODEBU Nyakuri au moins 13 réunions dans cinq provinces ; le parti UPD-Zigamibanga au moins huit réunions dans cinq provinces ; le parti CNDD au moins trois réunions dans trois provinces ; le parti PARENA au moins trois réunions dans deux provinces et le parti FROLINA au moins deux réunions dans une province. Six partis politiques ont pu organiser chacun une réunion dans une province, à savoir APDR, Kaze-FDD, MSP-Inkinzo, PALIPE-Agakiza, PASIDE-Imboneza et PIEBU, a-t-il poursuivi. D’après M. Ntahiraja, même si les activités des différents partis politiques agréés au Burundi se sont très bien déroulées au cours du mois d’août 2014, quelques incidents se sont produits sur terrain. C’est le cas de la province Bubanza pour le parti MRC-Rurenzangemero, la province Gitega pour les partis MSD et Sahwanya-FRODEBU, la province Karusi pour le parti Sahwanya-FRODEBU et Kayanza pour les partis MRC-Rurenzangemero et Kaze-FDD. En province Muramvya des jeunes du MSD s’en sont pris aux jeunes du parti CNDD-FDD, tandis qu’à Kirundo, le parti Sahwanya-FRODEBU a eu des problèmes avec les autorités administratives en commune Bwambarangwe, a conclu M. Ntahiraja.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)