Conseil des ministres : 9 points à l’agenda de deux jours

mercredi 24 septembre 2014,par Jean Bosco Nzosaba

Le président de République Pierre Nkurunziza préside depuis ce mercredi une réunion du Conseil des ministres de deux jours où neuf points et des divers sont inscrits à l’ordre du jour. Les deux premiers points vont être présentés par le ministre des Finances et de la Planification du développement économique. Il s’agit d’un projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’Accord de financement du « Projet hydroélectrique de Jiji-Mulembwe » entre la République du Burundi et l’Association internationale de développement (IDA) et d’un projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’Accord de financement du « Projet d’Urgence relatif à la violence sexuelle et basée sur le genre et la santé des femmes dans la région des Grands Lacs » entre la République du Burundi et l’IDA. Le troisième point concerne un projet de décret régissant le personnel d’appui du ministère de la Sécurité publique et sera présenté par le ministre de la Sécurité publique. Les quatrième et cinquième points seront présentés par le ministre de l’Eau, de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanisme. Il s’agit d’un projet de décret portant attribution d’un terrain situé à Cibitoke au ministère de la Justice pour la construction d’une prison et d’un projet de décret portant attribution d’un terrain situé à Bujumbura à la Chambre fédérale de commerce et de l’industrie du Burundi. Le sixième point concerne un projet de décret portant création, missions, organisation et fonctionnement du Comité de pilotage de l’enseignement de la formation technique et professionnelle. Il va être présenté par la ministre de l’Enseignement de base et secondaire, de l’Enseignement des métiers, de la Formation professionnelle et de l’Alphabétisation. Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique va aussi présenter deux points : un projet de décret portant réorganisation de la Commission nationale de l’enseignement supérieur ainsi qu’un projet d’ordonnance ministérielle portant réorganisation des modalités de fonctionnement de la Commission nationale de l’enseignement supérieur. Avant les divers, il va être question d’une note stratégique révisée de désengagement de l’Etat de la filière café du Burundi.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)