La Belgique apporte quatre millions d’euros au cycle électoral burundais de 2015

lundi 1er décembre 2014,par Jean Bosco Nzosaba

Le Royaume de Belgique accorde un financement de quatre millions d’euros au Burundi pour soutenir les élections de 2015. La convention de financement a été signée vendredi par l’ambassadeur de la Belgique au Burundi, M. Marc Gedopt et la directrice pays du PNUD au Burundi, Mme Natalie Boucly au siège de la CENI (Commission électorale nationale indépendante) à Bujumbura. Selon Mme Boucly, le financement s’inscrit dans le cadre du Projet d’Appui au Cycle Electoral 2015 (PACE 2015) élaboré pour renforcer les capacités des institutions nationales responsables de l’organisation de ces élections, en vue de contribuer à la consolidation de l’Etat de droit, de la démocratie participative et de la stabilité politique au Burundi. L’appui sera versé en deux tranches à travers le fonds fiduciaire logé au PNUD. Une 1ère tranche de deux millions d’euros sera versée dans les meilleurs délais pour permettre de continuer à apporter une assistance organisationnelle, technique, financière et opérationnelle à l’organisation de différentes étapes du processus électoral déjà en cours. Une 2ème tranche de deux millions d’euros sera libérée ultérieurement et après une analyse positive de l’avancement du processus électoral par le comité de pilotage du projet PACE 2015, précise un communiqué de presse de l’ambassade de Belgique au Burundi. Il faudra que tous les acteurs impliqués dans le processus électoral respectent les engagements sur lesquels ils se sont convenus lors des différents ateliers que le gouvernement du Burundi et le Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUB) ont organisé en préparation du processus électoral, conclut le communiqué de presse. Par cette contribution, la Belgique veut soutenir les différents acteurs impliqués dans le processus électoral afin que l’organisation des élections soit libre, transparente, paisible et inclusive. Il s’agit notamment de la Commission Electorale nationale Indépendante (CENI), le gouvernement et les autres institutions publiques, les partis et les acteurs politiques, les organisations de la société civile et les médias. Dans son discours de circonstance, l’ambassadeur Gedopt a prodigué à la population burundaise, des conseils pour la participation massive aux élections et l’inclusion de toutes les forces vives au processus électoral en précisant que la compétition n’est pas une bataille entre ennemis. Le président de la CENI, M. Pierre Claver Ndayicariye a remercié le Royaume de Belgique et à toutes les institutions et les contribuables belges sans lesquels cet appui n’aurait pas été possible. Il a rappelé que l’appui de la Belgique au Burundi se manifeste dans les différents domaines de la vie du pays. Il a profité de l’occasion pour annoncer une réunion d’évaluation de l’enrôlement des électeurs qui se tiendra au King’s Conférence Center à Bujumbura. Il a remercié l’ambassadeur de Belgique au Burundi pour les conseils prodigués aux burundais, aux forces politiques afin que les élections de 2015 soient un succès. Il a affirmé que ces conseils vont droit au coeur.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)