Le Président burundais reçoit les adieux du représentant spécial du secrétaire général de l’ONU au Burundi

lundi 8 décembre 2014,par Jean Bosco Nzosaba

Le chef de l’Etat burundais, M. Pierre Nkurunziza a reçu en audience ce lundi, le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies au Burundi et chef du Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUB), M. Parfait Onanga Anyanga, qui allait faire ses adieux, à la fin d’un mandat de trois ans au Burundi. Après l’audience, M. Onanga Anyanga a déclaré à la presse que le BNUB fermera ses portes pour mettre fin à une mission qui s’étend à peu près sur une dizaine d’années, au cours de laquelle les Nations Unies et le Burundi ont travaillé ensemble pour la consolidation de la paix et pour l’auto développement. Il a précisé que l’objet de l’audience était de dire merci au chef de l’Etat pour sa disponibilité et tous les égards qui lui ont été accordés durant son séjour au Burundi. M. Onanga a souligné qu’au delà de sa personne, cela a été l’expression de la considération et de l’appréciation que le Burundi a pour les Nations Unies. « Je suis aussi venu lui dire qu’à la fin de ce mandat de près de trois ans passés au Burundi, j’ai pris à coeur les deux préoccupations majeures que le président burundais m’avait confiées lors de notre première rencontre. La première était de renforcer le processus démocratique dans le pays, à travers l’organisation des élections de 2015 qui soient meilleures par rapport à celles de 2010. La 2ème préoccupation était d’aider au renforcement du développement et surtout de la mise en oeuvre du CSLP II (Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté, 2ème génération) pour aider le Burundi à réaliser sa propre stratégie de développement et vaincre la pauvreté dans le pays », a ajouté M. Onanga. Sur ces deux préoccupations, « j’ai pu exprimer au chef de l’Etat mon sentiment sur les progrès réalisés dans les deux cas, les défis qui restaient encore et surtout les perspectives qui me paraissent prometteuses pour le Burundi », a-t-il noté. Il a rappelé qu’une table ronde pour le suivi des engagements pris à Genève va se tenir cette semaine du 11 au 12 décembre.

Le conseiller principal au bureau presse, information et communication à la Présidence de la République, M. Gervais Abayeho a quant à lui indiqué à la presse que le président de la République a remercié M. Onanga pour ses nombreuses réalisations, notamment dans les deux secteurs de consolidation de la démocratie et du développement pendant sa mission de trois ans au Burundi. « En matière du renforcement de la démocratie et en politique, la plupart des hommes politiques qui avaient fui le pays sont rentrés. Plusieurs rencontres d’échanges des hommes politiques ont été organisées plus précisément dans la perspective des élections de 2015 », a précisé M. Abayeho. Selon lui, M. Onanga s’était fixé l’objectif que les élections de 2015 soient meilleures par rapport aux autres élections déjà organisées au Burundi. Pour cela, le chef de l’Etat lui a beaucoup remercié. En matière de développement, beaucoup d’activités ont été préparés et réalisées dans le cadre du CSLP II au niveau de plusieurs ministères ayant un partenariat avec le BNUB. Le chef de l’Etat lui demandé de rester l’ami du Burundi et à être l’ambassadeur du Burundi partout où il sera affecté.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)