Le Kenya abrite la 5ème session des parlementaires des Grands Lacs

vendredi 16 janvier 2015,par Jean Bosco Nzosaba

La 5ème session ordinaire de l’Assemblée plénière des Etats membres des Grands Lacs s’ouvre mardi prochain au Kenya avec à l’ordre du jour de la réunion l’examen des trois principaux défis auxquels fait face la région. Prévue jusqu’à jeudi, l’Assemblée plénière se penchera d’abord la situation politique et sécuritaire dans la région des Grands Lacs, notamment en République centrafricaine, au Soudan du Sud, en République démocratique du Congo et au Soudan. Au menu également de cette l’Assemblée plénière figure le rôle des parlements des Etats membres de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) dans la lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles dans la région des Grands Lacs et la mise en œuvre des instruments juridiques internationales et régionales relatifs à cette exploitation. Le troisième défi qui sera discuté à la conférence porte la hausse du chômage des jeunes à travers la région des Grands Lacs, indique un des organisateurs dans un communiqué publié jeudi. La CIRGL est une organisation intergouvernementale des pays de la Région des Grands Lacs africains. Pour elle, il est nécessaire de reconnaître que l’instabilité politique et les conflits dans les pays ont une dimension régionale considérable et nécessitent donc un effort concerté en vue de promouvoir la paix et le développement durable dans la région. La CIRGL comprend l’Angola, la Zambie, le Rwanda, le Burundi, la République centrafricaine, le Congo, la République démocratique du Congo, le Soudan, le Soudan du Sud, l’Ouganda, la Tanzanie et le Kenya.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)