vers une nouvelle stratégie de paiement des amendes routières au Burundi

lundi 16 février 2015,par Jean Bosco Nzosaba

Une nouvelle stratégie relative au paiement des amendes routières par téléphone mobile est en train d’être expérimentée dans le but de renforcer la sécurité routière, a révélé dernièrement à Bujumbura, M. Alfred Innocent Museremu, commandant de l’Unité de police burundaise de roulage et de sécurité routière, lors d’un atelier de restitution des expériences acquises sur la collecte des amendes routières par téléphone mobile. Selon lui, les avantages de ce système sont notamment la réduction du phénomène de corruption de la police burundaise en matière d’infraction routière et une facilité aux conducteurs pour payer les amendes routières. Ce système est en fait une solution pour les positions de la police qui sont toujours éloignées des postes de collecte des amendes de l’Office burundais des recettes (OBR). En outre, le paiement des amendes très coûteuses occasionnaient le phénomène de corruption de la police, tandis que la saisie des documents des véhicules causait beaucoup des désagréments aux conducteurs et à la police, de même que le contrôle de l’utilisation des contreventions échappait à l’OBR et à la police, a fait remarquer M. Museremu. Il a encore ajouté que le bilan des contreventions émises annuellement par la police burundaise est en train de diminuer, grâce à l’augmentation du montant des amendes à travers l’application du nouveau code de la route en vigueur depuis fin novembre 2012. Etant donné que le pays est en pleine phase d’intégration régionale, il importe d’adapter le fonctionnement de cette structure aux méthodes utilisées dans les pays de la sous région, en vue du renforcement de l’intégrité du secteur routier. Signalons que le programme Développement du secteur de la Sécurité (DSS) financé par le Royaume des Pays-Bas, en collaboration avec l’OBR, le ministère de la Sécurité publique, le ministère en charge des Transports, le ministère en charge des Relations Extérieures et celui des Finances ont mis en place une équipe de points focaux pour réfléchir sur la faisabilité de la technique de paiement d’amende routière par téléphone.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)