L’Assemblée nationale adopte un projet de loi portant révision du Code électoral

jeudi 18 avril 2019,par Jean Bosco Nzosaba

L’Assemblée nationale du Burundi a adopté, dans la nuit de mercredi à jeudi, un projet de loi portant révision du électoral. Ce texte devait régir les prochaines élections de 2020. Ce projet de loi a été adopté par 105 Députés sur 108, avec 3 voix contre et 0 abstention. Selon le nouveau Code électoral, les élections de 2020 se dérouleront en trois temps : les élections présidentielles, législatives et celles des conseils communaux auront lieu le même jour ; suivront les sénatoriales et, enfin, .les élections des conseillers collinaires. Les dates seront précisées par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Le Burundi se dote d’un nouveau Code électoral pour se conformer à la nouvelle Constitution de juin 2018 et être en harmonie avec les nouvelles lois dont le Code Pénal de 2017. Le nouveau code apporte quelques modifications, notamment la hausse du montant de la caution des candidats aux élections présidentielles. Il passe de 15 millions à 30 millions de francs burundais pour tenir compte du caractère exceptionnel de l’élection présidentielle en évitant des candidatures de publicité. Parmi les changements apportés dans le nouveau code électoral figure aussi le passage d’un quinquennat à un septennat pour le mandat présidentiel.

Les prochaines élections générales sont prévues pour 2020.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)