Evaluation du Groupe de coordination des partenaires

mardi 24 février 2015,par Jean Bosco Nzosaba

Les travaux d’un atelier de restitution des résultats de l’évaluation indépendante du Groupe de coordination des partenaires (GCP) ont été lancés ce lundi 23 février 2015 à Bujumbura par le 2ème vice-président de la République du Burundi, M. Gervais Rufyikiri. Dans son discours de circonstance, il a souligné que le secrétariat permanent du Comité national de coordination des aides (CNCA) et du GCP constitue l’essence de ce dispositif de coordination des aides. Ce qui justifie, selon lui, la nécessité de conduire une évaluation indépendante du mécanisme pour dégager des orientations stratégiques et politiques visant l’amélioration de ses performances. Il s’agit précisément de conduire une étude en rapport avec l’évaluation indépendante du GCP et le diagnostic des capacités institutionnelles du secrétariat permanent du CNCA. Cette étude a été réalisée avec l’appui de la Banque africaine de développement (BAD) est matérialisée par une recommandation qui avait été exprimée par les participants à la réunion du Forum stratégique du GCP du 30 avril 2013. Dans un monde où le respect des principes de transparence et de redevabilité mutuelle est de mise, a souligné M. Rufyikiri, le dispositif de coordination de l’aide offre une possibilité unique de partager des informations relatives à la mobilisation et à la gestion de l’aide extérieure. Près de sept ans après le lancement des activités du GCP du Burundi, a-t-il conclu, l’heure est à l’évaluation de la performance et des capacités institutionnelles de ce dispositif de coordination pour améliorer son efficacité.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)