Afrique : le marché des smartphones explosera d’ici 2017

mardi 24 février 2015,par Jean Bosco Nzosaba

Afrique : le marché des smartphones explosera d’ici 2017 Le continent comptera 350 millions de smartphones d’ici 2017, soit le double du nombre actuel grâce, notamment à la percée des téléphones à bas prix. Le marché des smartphones explosera en Afrique, d’ici 2017, avec 350 millions d’appareils commercialisés, soit le double du nombre actuel, prédit une étude française publiée récemment. "Le marché des smartphones va connaître une croissance de plus de 40% en 2015 avec 70 millions de smartphones qui seront vendus en Afrique" et au total "350 millions de smartphones seront connectés en Afrique d’ici 2017" explique Karim Koundi, cadre au sein du cabinet français de recherche Deloitte- Afrique francophone, dans un communiqué. "Le marché est stimulé par une forte croissance des économies africaines et catalysé par l’arrivée des smartphones low cost (bas prix) qui démocratisent l’accès au numérique", justifie le cadre. Le marché africain, qui a longtemps été à la traîne avec un faible taux de pénétration des smartphones sur le continent (15%), en raison d’infrastructures de haut débit mobile très peu développés, est désormais prêt à exploser, explique l’étude citant, en autres, des projets d’équipements qui fleurissent dans différentes zones du continent et la réduction des coûts de connexion. Enfin, explique le cabinet spécialisé, ce boom programmé des smartphones va ouvrir une nouvelle voie vers la "prolifération de la consommation des technologies et contenus numériques tels que le commerce électronique, le paiement mobile et la numérisation des contenus." Concernant le développement du paiement par mobile, l’Afrique est déjà pionnière dans le domaine avec 52% des transactions mondiales, souligne le cabinet. Plus de la moitié des utilisateurs de portables utilisent en effet ce moyen de paiement au Kenya et en Tanzanie et plus d’un quart en Afrique du sud et au Sénégal, précise l’étude. La percée du smartphone devrait donc permettre d’accentuer cette tendance.

source : Anadolu

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)