L’Ombudsman du Burundi élu membre du Forum mondial pour la tolérance et l’acceptation de l’autre

lundi 2 mars 2015,par Jean Bosco Nzosaba

L’ombudsman du Burundi et vice-président de l’Association des ombudsmans et médiateurs africains, M. Mohamed Rukara a participé, en fin de la semaine dernière, dans deux grandes rencontres tenues respectivement à Djeddah en Arabie Saoudite et au Caire en Egypte, apprend-on d’un communiqué de presse du bureau de l’ombudsman parvenu ce lundi à l’ABP. Au Caire en Egypte, le médiateur burundais a participé à une conférence islamique sur la tolérance et l’acceptation de l’autre sous le thème : « La grandeur de l’Islam et les voies de rectifier les erreurs commises par certains musulmans ». Cette conférence, organisée sous le haut patronage du chef de l’Etat égyptien, a vu la participation du 1er ministre égyptien et de tous les ministres des Affaires religieuses en provenance des Etats musulmans. Au terme de cette conférence, les oulémas, les penseurs, les chercheurs et écrivains ont tous dénoncé l’expression des individus qui, dans leurs patries, participent à la destruction de leur lieu de culte, la prise en captivité de leurs femmes et la confiscation de leurs fonds parce qu’ils sont adeptes d’une religion, en se cachant derrière la confession musulmane alors que, a-t-on estimé, l’Islam est complètement innocent. Il est inadmissible que l’Islam soit contesté en raison des fautes commises par certains de ses fidèles animés de mauvaise foi, qui comprennent mal l’idéologie islamique et qui s’éloignent de leurs préceptes. Par ailleurs, tous les adeptes des religions doivent considérer les autres religions selon un seul critère objectif et sans se soucier guère des erreurs commises par certains de leurs partisans. En outre, l’instrumentalisation de la religion islamique par certains adeptes à des fins pragmatiques ou autoritaires est considérée comme un acte de diffamation et de criminalité exercée à l’encontre de l’Islam. Les participants ont par ailleurs approuvé la formation d’une commission de suivi pour la mise en œuvre des recommandations. Cette commission se réunira tous les quatre mois et publiera un communiqué qu’elle enverra à tous les participants et aux différents médias afin de terminer les points à mettre en exécution à l’heure actuelle. Ils ont également mis en place un forum mondial pour la tolérance et l’acceptation de l’autre. Ce forum, dont l’ombudsman burundais est membre, est composé de sept personnes de profil différent Le samedi 28 février 2015, l’ombudsman burundais, M. Mohamed Rukara avait présidé les travaux de la conférence sous le thème : « Regard sur les bases du comportement envers l’autre ». Il a insisté sur les méthodes prônées par l’Islam en vue de la cohabitation pacifique et harmonieuse dans la société. Enfin, l’ombudsman Rukara a participé, à Djeddah, à une autre conférence sous le thème : « L’Islam et la lutte contre le terrorisme », organisée sous le haut patronage du roi d’Arabie Saoudite, Sa Majesté Salman Ben Abdel Aziz.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)