Table ronde régionale des présidents des cours suprêmes de la CEA

mardi 24 mars 2015,par Jean Bosco Nzosaba

La ministre burundaise à la Présidence chargée des Affaires de la Communauté est-africaine (CEA), Mme Léontine Nzeyimana, a procédé lundi à Bujumbura, à l’ouverture d’une table ronde régionale des présidents des cours suprêmes de la CEA avec pour thème central : "les élections pacifiques au Burundi pour l’intégration régionale". Le président de la Cour suprême du Burundi, M. Emmanuel Njenje, qui avait rehaussé de sa présence ces travaux, a affirmé que les plus hautes juridictions de la sous-région africaine de la CEA ont un rôle primordial à jouer dans le développement démocratique.

En effet, a-t-il expliqué, aucun pays de la CEA ne saurait construire véritablement une intégration régionale, sans garantir préalablement l’aspect de légalité incarné par une justice indépendante, impartiale, transparente et crédible. Cette légalité, a ajouté M. Njenje, passe par des élections pacifiques qui conduisent vers la paix et la stabilité politique, facteurs incontournables pour une intégration régionale.

C’est pourquoi, a-t-il souligné, que la Cour suprême du Burundi plaide pour que la CEA abrite des systèmes judiciaires engagés dans la lutte contre l’impunité. Dans cette optique, a-t-il insisté, tous les esprits épris de paix et de justice devraient épauler la Commission électorale nationale indépendante (CENI), afin que les infractions connexes aux prochaines élections burundaises soient réprimées en toute impartialité.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)