Tentatives d’éradication du mouvement de fuite de certains habitants de la province Kirundo vers le Rwanda

jeudi 9 avril 2015,par Jean Bosco Nzosaba

Tentatives d’éradication du mouvement de fuite de certains habitants de la province Kirundo vers le Rwanda

Le président de la République du Burundi met en garde ceux qu’il qualifie de diffuseurs de rumeurs en province Kirundo (nord).

Dans une réunion avec les corps de défense et de sécurité, les gouverneurs de province et le corps de la magistrature tenue mercredi à Busoni, le président Nkurunziza a exhorté la justice à appliquer la procédure de permanence pénale à l’endroit de toute personne qui sera soupçonnée de diffuser de fausses rumeurs concernant les habitants de la province Kirundo, qui ces derniers jours, fuient vers le Rwanda voisin.

Selon son porte-parole Gervais Abayeho, ce sont eux qui sont responsables du mouvement de fuite massive des habitants de certaines localités des communes Kirundo vers les provinces de l’Est et du Sud du Rwanda qui s’observe avec acquitté, ces derniers temps. Ces rumeurs font état d’une probable guerre qui commencerait prochainement dans la province Kirundo. Elles parlent aussi d’une éventuelle distribution d’armes aux jeunes Imbonerakure du parti au pouvoir.

Selon des sources concordantes, un millier de Burundais a franchi les frontières depuis avril 2015. Le mouvement continue même actuellement. La nuit de mardi à mercredi comme précisé par le gouverneur de la province Kirundo Révérien Nzigamasabo dans son discours d’accueil du chef de l’Etat, 40 personnes de la commune Ntega ont été arrêtées sur la frontière rwando-burundaise par les gardes-frontières. Elles disaient qu’elles allaient fuir vers le Rwanda. La situation est semblable dans la commune Kirundo.

Cette réunion a arrêté un certain nombre de stratégies pour la réduction sinon l’éradication de ce mouvement. On peut citer la campagne de pacification de deux semaines débutée mercredi par les membres du gouvernement. Ces derniers devront parcourir différentes provinces pour appeler la population à oeuvrer pour la paix et la sécurité dans tout le pays.

Une autre stratégie est de mobiliser les natifs de Kirundo pour la pacification de leur province. L’activité a été déjà lancée par le président de la République lui-même en commune Vumbi mardi le 7 avril 2015. Le président Nkurunziza a donné un mois pour que l’administration et les natifs de Kirundo ramènent les réfugiés dans leurs ménages.

Le gouvernement du Burundi s’apprête à faire de nouvelles descentes au Rwanda pour tranquilliser les réfugiés pour qu’ils regagnent leur propre pays. La dernière descente du ministre de l’intérieur au Rwanda a permis de rapatrier une dizaine de réfugiés dans leurs ménages à Kirundo.

Dans cette rencontre de Busoni, les participants ont aussi échangé sur un certain nombre de points. Ce sont notamment l’insécurité causée par les litiges fonciers, la consommation des boissons prohibées, le mouvement des adeptes d’Euzébie Ngendakumana qui sèment des troubles dans les provinces Ngozi et Kayanza.

Ils ont aussi évoqué le trafic des êtres humains par le biais de la compagnie Fly Dubaï qui transporte des jeunes filles vers des pays arabes pour des fins d’exploitation humaine. L’insécurité est aussi le nouveau phénomène de copier les clés de ménage et de contact des véhicules pour des fins de vols. Le président de la République a prodigué beaucoup de conseils pour la sauvegarde et le maintien de la paix et la sécurité. Ce sont notamment l’opérationnalisation des comités mixtes de sécurité, le respect de la loi durant cette période de turbulence politique.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)