Séance de moralisation du président de la République aux natifs de la commune Ntahangwa.

mardi 20 mars 2018,par Jean Bosco Nzosaba

Le président de la République du Burundi, M. Pierre Nkurunziza a rencontré à huis clos, ce lundi le 19 mars 2018 à Nyabagere Conférence de Kamenge en mairie de Bujumbura, les natifs de la commune Ntahangwa. A la fin de l’entrevue, le porte-parole à la Présidence, M. Alain Nzeyimana a indiqué à la presse que le chef de l’Etat a d’abord félicité les natifs de la commune Ntahangwa pour les efforts qu’ils ont fournis dans le rétablissement de la paix et de la sécurité dans leur commune et la mise en place des coopératives dans les six zones qui composent ladite commune, ce qui montre qu’ils sont prêts à travailler ensemble. Le chef de l’Etat a aussi affirmé à la même occasion qu’il est satisfait de la place qu’occupe la commune Ntahangwa dans l’enrôlement des électeurs pour les prochaines élections. Concernant la moralisation en leur faveur, le porte-parole a fait savoir que c’est pour la quatrième fois que le président de la République visite cette commune où il est revenu sur des chapitres qu’il avait enseigné la fois passée, concernant le fait que le Burundi est un pays qui est né durant la guerre et que tout le monde est appelé à combattre pour lui, comme l’ont fait les rois qui se sont succédés à sa tête et nos ancêtres. Le porte-parole à la Présidence n’a pas manqué de signaler que le président de la République a introduit un nouveau chapitre sur le changement de soi-même et le changement de la société. Il a appelé les participants dans cette réunion à faire attention aux informations qui passent sur les réseaux sociaux ou dans certains journaux, radios ou télévisions, pour éviter de tomber dans le piège. « Il faut faire aussi attention aux gens qui enseignent la parole de Dieu dans un sens négatif parce qu’au lieu de construire la famille, ils la détruisent », a-t-il dit. Avant la moralisation du président de la République, a fait savoir M. Nzeyimana, le porte-parole du chef de l’Etat, M. Jean-Claude Ndenzako avait pris quelques minutes pour enseigner la culture, les mœurs et les traditions de ce pays, avant d’inviter les citadins de faire tout pour que le Kirundi soit une fondation dans la capitale Bujumbura. Source : ABP

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)