Le personnel du ministère du Développement communal sensibilisé au civisme patriotique.

lundi 16 avril 2018,par Jean Bosco Nzosaba

Le personnel du ministère du Développement communal sensibilisé au civisme patriotique.

Le ministère en charge de la Formation patriotique a organisé vendredi le 13 avril 2018, à Bujumbura, un atelier de formation patriotique à l’intention du personnel du ministère du Développement communal, a-t-on constaté sur place.

Selon le directeur chargé du fonctionnement des structures du programme d’éducation et de formation patriotique, M. Ildephonse Niyungeko, cet atelier avait pour objectif de sensibiliser le personnel dudit ministère au dévouement et à l’attachement à leur patrie. A travers cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre du programme réservé aux différentes institutions du pays et aux différents groupes socioprofessionnels, tout citoyen est appelé à assumer ses devoirs civiques avant de réclamer ses droits.

Les organisateurs de l’atelier ont invité les participants à intérioriser le contenu du programme de formation patriotique afin de mieux comprendre ce que leur patrie attend d’eux. C’est dans ce cadre que le pays pourra changer positivement son image grâce à la participation de chacun, a-t-il indiqué, expliquant que toutes les couches doivent faire une introspection et un examen de conscience afin de pouvoir repérer ce qui marche et ce qui ne marche pas. De cette façon, les mauvaises pratiques et comportements seront bannis, et les difficultés auxquelles le pays fait face seront par conséquent surmontées.

Dans son exposé sur l’historique, le contenu et les objectifs du programme national de formation patriotique, M. Niyungeko a énoncé les cinq piliers sur lesquels repose l’amour du pays. Il a cité le travail pour le pays, la prédisposition à protéger et à défendre le pays contre toute agression, la fierté de vanter les mérites de sa patrie, le fait de se garder d’être une entrave au développement du pays, et le respect des codes et lois du pays.

Il a rappelé que le pays fait face à des difficultés de divers ordres depuis quelques décennies. Ces difficultés étaient dues au manque de respect des valeurs et principes démocratiques. C’est en interrogeant sur les voies de sortie que le gouvernement a eu l’idée de mettre sur pied un programme national d’éducation et de formation patriotique, a-t-il précisé. Source : ABP

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)