AIDE

L’ANALYSE CRITIQUE SUR L’AIDE ACCORDEE PAR LA BELGIQUE AU BURUNDI

jeudi 27 mars 2008,par Jean Bosco Nzosaba

La crise de 1993 a eu les effets négatifs sur les volumes et la nature de l’aide accordée au Burundi par l’ensemble des donateurs et de la Belgique en particulier. Avant la crise, la coopération belge était substantielle et couvrait ses secteurs traditionnels (l’agriculture, l’éducation, la santé, l’appui à l’économie et les infrastructures de base). Durant la crise, l’aide globale accordée par la Belgique a drastiquement diminué et a été essentiellement indirecte préférant faire transiter les ressources par le canal des ONG humanitaires et le Système des Nations Unies.

Avec le retour de la paix, l’aide directe reprend progressivement et devrait à l’avenir retrouver au moins ses niveaux du début des années 90. En effet, il y a de bonnes raisons de croire que l’aide du Royaume de Belgique devrait s’accroître substantiellement dans le cadre du financement du Cadre Stratégique de croissance et Lutte contre la Pauvreté Complet qui est en cours de finalisation.

Cliquer ici pour les détails

PDF - 248.1 ko

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)