ANALYSE DE LA POLITIQUE GENERALE DES PRIX DES PRODUITS STRATEGIQUES.

PRODUITS STRATEGIQUES

mercredi 19 novembre 2008,par Jean Bosco Nzosaba

La population burundaise mène une vie difficile durant ces dernières années.Leur povoir d’achat s’est sensiblement effrité.L’acces aux services sociaux de base est devenu quasi impossible pour une grande majorité. Plus de 64% sont estimés vivant en dessous du seuil de pauvreté. Au même moment,les prix des produits de première nécessité connaissent une envolée sans cesse croissante. La crise socio politique a contribué à l’aggravation de la situation.Des facteurs plus permanents, comme les prix élevés du pétrole, la diminution drastique de la production conséquente aux perturbations climatiques,la démographie galopante et l’exicuité des terres arrables,des conditions légales et réglementaires non favorables à l’environnement des affaires,la spéculation des commerçants,la déprécition de la monnaie burundaise par rapport aux monnaies fortes et un deficit criant de l’énergie. La récession économique mondiale vient aggraver une situation deja préoccupante.

La flambée des prix des produits de base est un phénomène qui inquiète depuis peu de temps alors que le Burundi le subit depuis plus d’une dizaine d’années. Ce qui aurait surtout changé est qu’auparavant seules les populations pauvres en souffraient. Aujourd’hui le niveau général des prix est arrivé à un seuil critique qui rend l’accessibilité à certains produits de première nécessité très difficile même pour les classes moyennes. C’est dans ce contexte que l’Observatoire de l’Action Gouvernementale a commandité cette analyse en vue d’éclairer l’opinion en général et les consmmateurs en particulier sur les facteurs d’évolution du marché et des prix des produits stratégiques au Burundi ainsi que sur les mesures à mettre en eouvre en vue de stabiliser le marché de ces produits.Les produits comme le carburant (Essence),le primus,le sucre ,le palmier à huile,le haricot,le riz ,l’eau et l’électricité ont été pris comme éléments d’ échantillonnage de l’étude.

PDF - 590.6 ko

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)