Analyse comparative des normes de travail et de l’accessibilité aux soins de santé dans les structures sanitaires de la province de Rutana et de la mairie de Bujumbura.

vendredi 29 septembre 2006,par oag

L’Observatoire de l’Action Gouvernementale (OAG) a organisé jeudi le 28 septembre 2006 un atelier de validation du rapport provisoire portant sur l’analyse comparative des normes de travail et de l’accessibilité aux soins de santé dans les structures sanitaires de la province de Rutana et de la mairie de Bujumbura.

Les travaux de cette journée ont été lancés par le représentant du président de l’OAG en la personne de M . Claver Nzeyimana.

Dans son mot, il a rappelé le fait que le Burundi sort peu à peu d’une crise socio-politique et économique sans précédent et dont les conséquences sont énormes sur les conditions de vie de la population.

Concernant la santé de manière particulière, M. Nzeyimana a indiqué que des mesures ont été prises depuis le 1er mai 2006 dans le sens d’alléger le fardeau de la population : gratuité des soins de maternité aux femmes et des soins de santé aux enfants de moins de cinq ans. Mais cela n’empêche pas que les soins de santé restent élevés pour les autres catégories avec le système d’autonomie de gestion des centres de santé et des hôpitaux avec comme conséquence l’emprisonnement des personnes qui ne parviennent pas à payer leurs factures au sein des hôpitaux.

Parallèlement à cette situation, on observe une dégradation des conditions de travail des structures publiques et un foisonnement de centres de santé privés dont la plupart ne respectent pas la réglementation en la matière.

C’est dans ce cadre que l’OAG a décidé d’initier cette étude avec pour ambition de contribuer à l’amélioration de qualité des soins de santé au Burundi.

Après cette introduction, le consultant, le docteur Gabriel Nahayo, a présenté succinctement son travail. Il a d’abord fait une analyse critique des normes burundaises en matière de santé. Ila ensuite présenté les résultats de l’enquête qu’il a effectuée dans les 2 provinces en se focalisant sur les normes de travail et l’accessibilité aux soins de santé. Enfin, il a émis une série de recommandations au gouvernement, au personnel de la santé et à la population en général.

Les participants à l’atelier se sont mis en groupe et ont discuté sur le contenu du rapport. Ils ont apporté des enrichissements et recommandations qui vont être intégrés par le consultant dans la version définitive.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)