Campagne médiatique sur la problématique d’accès des Batwa à la propriété foncière

lundi 14 septembre 2009,par Jean Bosco Nzosaba

Observatoire de l’Action Gouvernementale (O.A.G) Siège social : Bujumbura - Burundi B.P : 3113 Bujumbura Tél : 21 8820 E-mail : oag@telema.bi ; Site web : www.oag.bi

Campagne médiatique sur « la problématique d’accès des Batwa à la propriété foncière au Burundi »

(I) Contexte et justification :

Si l’on en croit les données statistiques datant de la période coloniale, les Batwa représentent 1% de la population Au Burundi. En dehors de ces chiffres, il n’y a eu aucun recensement officiel permettant d’indiquer les données exactes sur les Batwa ou les autres composantes ethniques du pays. Mais l’Association « Unissons nous pour la promotion des Batwa, UNIPROBA » a, au cours d’une récente enquête sur la situation foncière des Batwa, établi un effectif de 78.071 Batwa sur une population totale de plus de 8 millions. Soit près de 1%.

Depuis la nuit des temps, les Batwa du Burundi vivaient de la chasse, de la cueillette ou de la déforestation du pays pour dégager de nouvelles terres destinées à l’agriculture et à l’élevage. En raison de la création des aires protégées, ils ont dû quitter leurs terrains ancestraux et se reconvertir à la poterie. Cependant, avec le déclin de la poterie dont les produits sont progressivement remplacés par les ustensiles modernes, moins encombrants et plus commodes, les Batwa sont obligés de se reconvertir dans l’agriculture ou d’autres activités génératrices de revenus. Ils cherchent à se sédentariser mais leurs petits lopins de terres sont insuffisants.

Répondre à ce déficit de terres pour les Batwa constitue une préoccupation déjà exprimée au niveau de la loi et d’autres textes réglementaires. L’article 7 du Protocole I de l’Accord d’Arusha du 28 août 2000 stipule que « La promotion, de manière volontariste, des groupes défavorisés, en particulier les Batwa, afin de corriger les déséquilibres existant dans tous les secteurs ».

Le préambule de la Constitution du 18 mars 2005, considère comme principes constitutionnels la protection et l’inclusion des groupes ethniques, culturels et religieux, minoritaires dans le système général de bonne gouvernance, la prohibition de la discrimination, la réalisation de l’égalité et de la justice sociale.

Par ailleurs, le droit à la propriété est consacré par les textes internationaux ratifiés par le Burundi. Pourtant, il est constaté que la majorité des Batwa ne bénéficient pas du droit à la propriété foncière et la quasi-totalité des Batwa vivent dans le monde rural. Il est urgent de mener un plaidoyer en vue de leur réhabilitation. C’est ainsi qu’à la lumière d’une étude portant sur « la problématique d’accès à la terre pour les Batwa » qu’il a récemment commanditée et publiée, l’OAG voudrait initier une campagne médiatique sur cette problématique. L’initiative médiatique donnerait un ton particulier à l’étude en question, en cherchant à déclencher un processus de mobilisation du public et des acteurs étatiques pour la mise en œuvre effective des recommandations ce ladite étude.

1. Objectif global de la campagne.

L’objectif global de cette campagne médiatique est d’attirer l’attention de l’opinion et des décideurs en particulier, sur l’impérieuse nécessité de permettre aux Batwa d’accéder à la propriété foncière.

2. Objectifs spécifiques.

• Braquer les projecteurs sur la situation des Batwa sans terres • Faire intervenir les Batwa pour dégager la typologie des problèmes fonciers auxquels ils font face • Parler, à travers les reportages, des solutions justes et équitables pour le règlement définitif du problème foncier des familles Batwa. • Lever le voile sur les différentes dispositions légales qui prévoient le droit pour tous, y compris les Batwa, à la propriété foncière

3. Les résultats attendus.

• La problématique d’accès à la terre pour les Batwa est connue • L’injustice sociale dont les Batwa sont victimes par rapport à la question foncière est portée à la connaissance du grand public • Des solutions justes et équitables pour régler définitivement le problème foncier des Batwa sont suggérées • Les différentes dispositions légales qui prévoient le droit des Batwa à la propriété foncière sont connues

4. Indicateurs de résultats.

• Nombre d’heures et de minutes de diffusion des programmes de radio produits dans le cadre de l’initiative médiatique

• Nombre d’interventions médiatiques provenant des Batwa, des décideurs et des autres citoyens, par rapport à la problématique d’accès à la propriété foncière des Batwa ;

• Nombre de messages en rapport avec le sujet de l’initiative médiatique reçus en provenance d’internautes par le biais des programmes interactifs proposés sur le site web de l’OAG www.oag.bi et www.isanganiro.org, un site web partenaire

• Nombre de promesses ou d’engagements de la part des responsables locaux et nationaux pour favoriser l’accès des Batwa à la propriété foncière.

• Nombre de responsables issus de services étatiques (gouvernement, départements ministériels, parlement, juridictions, commissions et conseils ad hoc) qui se seront exprimés le sujet.

Proposition d’un calendrier et des thèmes au cours de cette semaine

Jour Thèmes suggérés Personnalité à chercher Lundi 14 septembre Interview sur les résultats de l’étude sur la problématique d’accès des Batwa à la propriété foncière Le Consultant Mardi 15 septembre 2009 Atelier de restitution des résultats de l’étude sur la problématique d’accès des Batwa à la propriété foncière à Gitega Mercredi 16 septembre 2009 Les Batwa du Burundi face à la problématique foncière. Jeudi 17 septembre 2009 Comment moderniser le mode de vie des Batwa : sédentarisation (les amener à s’attacher à la terre au lieu de vendre leur propriété), ouverture à l’école, etc. Vendredi 18 septembre 2009 Atelier de restitution des résultats de l’étude sur la problématique d’accès des Batwa à la propriété foncière à Bujumbura, ( à l’intention des parlementaires, des représentants des Batwa, des Représentants de l’administration publique et de la société civile). Angler sur la persistance d’Ubugererwa chez les Batwa. Comment s’en sortir ? Samedi 19 septembre 2009 Synthèse des reportages de la semaine et appréciation d’une autorité compétente. Ministre de la Bonne Gouvernance

N.B. L’interview sur les résultats de l’étude peut être organisée vendredi le 11 septembre ou samedi le 12 à l’OAG.

Les journalistes affectés aux reportages radio

Radio Nom et prénom du journaliste Téléphone BONESHA KIBOGORA Georges 79 909 049/ 22 21 7068 ISANGANIRO NZIKOBANYANKA Evariste 77 745648/ 22246596/22246595 R.P.A. SEBUSHAHU Fidèle 79 908 274/22244334/22243919

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)