Déclaration de l’Observatoire de l’Action Gouvernementale sur l’arrestation des journalistes de la RPA.

vendredi 24 novembre 2006,par oag

L’Observatoire de l’Action Gouvernementale, OAG, vient d’apprendre avec consternation l’arrestation, ce mercredi, 22 novembre 2006, de deux journalistes de la Radio Publique Africaine : Madame Domithile KIRAMVU et Monsieur Serges NIBIZI. Cette arrestation intervient au lendemain de la diffusion sur les antennes de cette même radio d’un élément relatif au dossier putsch déjà fixé devant le tribunal.

L’Observatoire de l’Action Gouvernementale, OAG, est vivement préoccupé par ces arrestations qui constituent non seulement une violation flagrante des droits de la personne humaine mais aussi et surtout une entorse grave à l’exercice de la liberté de la presse et au droit du public à l’information. Ces arrestations constituent également une menace réelle au processus démocratique et à la réconciliation nationale au moment où les récents engagements et déclarations des plus hautes autorités du pays avaient pourtant permis de baisser la tension entre les médias et les pouvoirs publics.

L’Observatoire de l’Action Gouvernementale est d’autant plus préoccupé que depuis le mois de mai 2006, les membres de la société civile et des médias ont été illégalement arrêtés et emprisonnés pour leurs opinions. Il s’agit notamment de Messieurs Térence NAHIMANA de CIVIC, Aloys KABURA, journaliste de l’ABP à KAYANZA ainsi que Gabriel RUFYIRI, Président de l’OLUCOME.

L’Observatoire de l’Action Gouvernementale, OAG, demande au Gouvernement :

- d’arrêter ces manœuvres qui n’ont d’autres objectifs que de faire taire ceux qui n’ont pas les mêmes opinions que le pouvoir en place. Ces agissements sont en effet contraires aux principes démocratiques internationalement reconnus et consacrés par la législation burundaise ;
- de libérer sans conditions les deux journalistes illégalement emprisonnés et tous les autres prisonniers d’opinion.

A la justice, l’Observatoire de l’Action Gouvernementale, OAG, demande :

- d’appliquer la loi à la lettre et de garder la neutralité que lui recommande la constitution de la République du Burundi.

Fait à Bujumbura, le 23 novembre 2006

Pour l’Observatoire de l’Action Gouvernementale

Professeur Gertrude KAZOVIYO

Vice-Présidente

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)