L’Union européenne contribue au financement du PNIA.

lundi 28 mai 2012,par Jean Bosco Nzosaba

À travers le ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, le gouvernement burundais vient de bénéficier d’un appui financier d’un montant de 30 millions de dollars américains du Programme global pour l’agriculture et la sécurité alimentaire (GAFSP) de l’Union Européenne. C’est pour financer la composante 1 du Programme national d’investissement agricole (PNIA) relatif à l’accroissement durable de la production agricole. Cet appui répond à la requête du gouvernement du Burundi pour financer l’agriculture et la sécurité alimentaire dans les régions naturelles de l’Imbo et du Moso pour différentes activités. Il s’agit de l’irrigation des grands périmètres régionaux, de l’intensification agricole, de la protection des bassins versants, de l’appui aux organisations des producteurs agricoles. Le Fonds international pour le développement agricole (FIDA) a été désigné pour superviser son exécution.

 

 

Copright © Observatoire de l'Action Gouvernementale (OAG)